Art contemporain et lieu patrimonial peuvent-ils cohabiter ? Par Sylvie Lopez-Jacob

Art contemporain et lieu patrimonial peuvent-ils cohabiter ? Par Sylvie Lopez-Jacob

Sorry, this entry is only available in French and European Spanish. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.

Retrouvez l’article de Sylvie Lopez-Jacob, professeure de philosophie et de cinéma, docteure en sémiologie du texte et de l’image, qui est intervenue le 3 octobre 2018 aupalais Jacques Cœur à Bourges à l’occasion de la table ronde : « le rapport de l’œuvre au monument historique, un regard réflexif sur l’exposition FICTION» de Pierre Coulibeuf, organisée par Bandits-Mages et l’École nationale supérieure d’art de Bourges.

 

Extrait : Art contemporain et lieu patrimonial peuvent-ils cohabiter ?

Quand une exposition s’affiche dans un lieu qui lui est consacré, elle attire des visiteurs dont les motifs sont, a priori, similaires. Tous viennent voir l’oeuvre, quelque soit leur degré de concentration. Certes, les intentions parfois divergent (on est là par amour de l’art, habitude ou désœuvrement), mais les regards convergent, vers les tableaux, ou vers le film qu’on projette à cette fin…

Crédit photo :  The Panic Monkey © Pierre Coulibeuf