The Eye of the Other – Tiziano Derme & Daniela Mitterberger

The Eye of the Other – Tiziano Derme & Daniela Mitterberger

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Francés y Inglés Estadounidense. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.

Exposition à Haïdouc – dans le cadre de OU\ /ERTà la Transpalette.
Curateurs : Jens Hauser et Aniara Rodado.
Entrée libre du 18 au 30 octobre, du mercredi au samedi, de 14 h à 19 h.
Visites le dimanche sur rendez-vous uniquement, avec Julien Record : mediation@bandits-mages.com
L’exposition sera fermée le 1er novembre.
À l’occasion du vernissage de l’exposition OU\ /ERT au Transpalette, Bandits-Mages vous propose de rencontrer les artistes Daniela Mitterberger et Tiziano Derme le 18 octobre à partir de 19h30.

“Les dispositifs de recherche constituent une façon de s’organiser avec les animaux, une autre manière de créer, avec eux, certaines formes d’intimité. Et les chercheurs savent à quel point l’intimité se construit.” Dans cette phrase, extraite de “Habiter en oiseau”, Vinciane Despret invite tout particulièrement à percevoir ce qui se joue dans un laboratoire, espace qui peut tout aussi bien être celui des artistes. 

Une étrange similitude se fait entendre dans cet énoncé entre le lieu de la recherche artistique et le lieu de la recherche scientifique quand dans ceux-ci est introduit le monde du vivant. Le lien sensible et empirique devient un enjeu prometteur d’expériences entre des langages et des modes de communication jusque-là inconnus. Daniela Mitterberger et Tiziano Derme dans leur projet The eye of the Other créent un espace qui implique l’effort d’entendre, de voir et de percevoir différemment, où, grâce à des données collectées et grâce à un environnement entièrement construit, une entente inter-espèce se profile, entre l’humain et les chauves-souris nectarivores.

Cette entente, ce monde sensible, cette intimité n’est pourtant pas exsangue de questionnements et de peurs quand il s’agit de rentrer en lien avec des animaux dans un espace artificiel, et non sauvage. Les chauve-souris semblent alors arborer un statut particulier que n’ont pas les animaux “domestiques”, ou ceux qui sont destinés à nourrir l’être humain carnivore. Dans le cas du projet ici exposé des questions éthiques surgissent, qui ne sauteraient même pas à l’esprit s’il s’agissait de chats ou de vaches.

Tout le processus de résidence à Bandits-Mages aura fait se croiser le travail de recherche et de création en lui-même, des contraintes techniques et atmosphériques liées à l’accueil d’êtres d’autres continents (que nous, berruyers, n’aurons jamais eu la chance de rencontrer physiquement) et des questions de langages qui auront aussi été ceux des administrations et des fonctionnement différenciés d’un pays à l’autre. 

À cette étape de la recherche, beaucoup d’éléments restent encore à être construits. Une exposition finale à Halle (Allemagne) en 2021 permettra de montrer l’entièreté du processus de recherche et l’oeuvre imaginée par les deux artistes en collaboration avec leurs partenaires chiroptères.

Ici, l’exposition est issue d’une résidence de deux mois dans le cadre d’EMAP#EMARE, un réseau de résidences New Media européen dont Bandits-Mages est membre : emare.eu

Il est soutenu par le programme Europe Creative de l’Union européenne.

Le projet s’inscrit en lien avec la programmation Arts et Science : Prespectiv’act porté par la Plateforme des Arts Visuels de Bourges, soutenu par 500 ans Viva Leonardo de la Région Centre-Val de Loire.

 

The eye of the Other

Communication inter-espèces entre les chauves-souris et les humains

“The eye of the Other” (“L’oeil de l’autre”) s’immisce dans la communication non-verbale entre humains et chauve-souris, à travers l’étude, la traduction et le traitement des données d’écholocalisation des chauve-souris. Ce travail artistique d’immersion multiforme s’inscrit dans la volonté de transcender les limites de notre expérience du vivant, en explorant plus profondément les relations de dépendance et la communication inter-espèces entre humains et animaux, en confrontant le regard de l’animal à celui de l’humain.

Les chauves-souris sont un élément essentiel de notre faune indigène, des indicateurs de la biodiversité, des pollinisateurs importants ; certaines plantes dépendent même partiellement ou totalement des chauves-souris pour la pollinisation de leurs fleurs. Bien que ces plantes comptent sur les chauves-souris pour polliniser leurs fleurs, les chauves-souris comptent aussi sur les fruits et les fleurs de ces plantes pour survivre. Tiziano Derme et Daniela Mitterberger sont fascinés par la façon dont une chauve-souris nectarivore traite et filtre les informations pertinentes de l’environnement pour donner un sens à sa perception. Il doit trouver des centaines de minuscules fleurs chaque nuit dans une forêt tropicale très encombrée, triant les informations visuelles, olfactives et sonar.

The Eye of the Other explore la conception bio-inspirée non pas par la création d’objets mais plutôt comme une altération d’un environnement pour stimuler les processus et comportements biologiques d’une manière souhaitée. L’œuvre traduit le monde perceptif des chauves-souris nectarivores en modèles perceptuels qu’un humain peut comprendre – de l’écholocalisation à nos sens tels que l’ouïe, la vue et le toucher.

 

A propos des artistes

Daniela Mitterberger et Tiziano Derme sont les co-fondateurs et directeurs de MAEID / Büro für Architektur und Trasmediale Kunst, un studio de design interdisciplinaire créé à Vienne et Zürich qui situe de manière critique les nouvelles technologies dans les nouveaux rapports homme-machine. Leur travail vise à établir des relations particulières avec l’altérité et de nouvelles dynamiques d’échanges entre auditeurs et récepteurs. Daniela Mitterberger est actuellement doctorante et chercheuse à l’ETH Zurich pour étudier les relations entre l’intuition humaine et la robotique. Tiziano Derme est professeur assistant et doctorant à l’Université d’Innsbruck, spécialisé dans les composites multimédias et la performativité des matériaux.

https://maeid.com/

Crédits : un projet de MAEID – FutureRetrospectiveNarrative, en collaboration avec : Équipe scientifique : Dr. Ralph Simon (Animal Ecology) Andrea Reni – Développement de l’interface : Ralph Simon, Andrea Reni, Daniela Mitterberger, Tiziano Derme

Haïdouc  – Bandits-Mages – Antre Peaux
24-26 route de la Chapelle 18000 Bourges
Tel : +33 (0)2 48 50 42 47 – mail: production@bandits-mages.com

Ce projet a été réalisé dans le cadre du programme EMAP#EMARE, Bandits Mages et avec le soutien du programme Creative Europe Culture de l’Union Européenne.
Étiquetée «2019, Viva Léonardo Da Vinci ! 500 ans de renaissance(s) en région Centre-Val de Loire»

Rencontres 2018 europe