• HUMAN TECH DAYS // Antre Peaux le 26 janvier 2019 # ALIENS IN GREEN

    Bandits-Mages et Emmetrop vous invitent à un théâtre laboratoire du collectif Aliens in Green le samedi 26 janvier 2019 dès 16h30 à l’Antre Peaux – Houlocène 24-26 route de la chapelle à Bourges. L’entrée est gratuite. Cette performance s’inscrit dans le cadre d’une journée HUMAN TECH DAYS, rencontres des fablabs, hackerspaces, medialabs et espaces publics numériques et de Perspectiv’Act – 500 ans de Renaissance(s) en Région Centre-Val de Loire.

    Plus d'info
Rencontres Bandits-Mages du 12/11 au 02/12/2018 – Bourges

Rencontres Bandits-Mages du 12/11 au 02/12/2018 – Bourges


Le réel est devenu instable, il glisse entre nos doigts...Par où l’attraper quand, dans le flux des réseaux sociaux, tout est surface et mousse d’une vague qui en remplace une autre à peine celle-ci formée. Rêvé comme place du village global, lieu de partage de connaissances et conscience artificielle d’une humanité enfin réunie, Internet s’énonce désormais aussi comme (auto)propagande pour une image égotique de soi et du monde.
Plus d'info
EMAP#EMARE | The Siren’s Dream par Aleksandra Niemczyk en résidence à BANDITS-MAGES

EMAP#EMARE | The Siren’s Dream par Aleksandra Niemczyk en résidence à BANDITS-MAGES


De septembre à octobre 2018, BANDITS-MAGES reçoit en résidence l’artiste Aleksandra Niemczyk, peintre et cinéaste, au Haidouc à Bourges, dans le cadre du programme EMAP (European Media Art Plateform). Sa résidence portera sur la réalisation d’un film expérimental et donnera également lieu à une installation lors des Rencontres Bandits-Mages 2018 au Château d'Eau - château d'art de Bourges.
Plus d'info

Exposition de l’œuvre de Pierre Coulibeuf du 6 juillet au 7 octobre au palais jacques Cœur à Bourges


Bandits-Mages est partenaire de l’exposition de l’œuvre de Pierre Coulibeuf qui se déroule du 6 juillet au 7 octobre au palais jacques Cœur à Bourges L’œuvre de Pierre Coulibeuf est caractérisée par un intérêt particulier pour le lieu — lieu de tournage pour ses films, lieu d’exposition pour ses installations. Dans le processus de création de Pierre Coulibeuf, le film a toujours pour origine un lieu réel, une architecture. Dans la conception de ses installations, le lieu d’exposition est pris en compte, au point de faire partie intégrante de l’œuvre, à l’instar d’une œuvre d’art public. De ce fait, l’œuvre «installation » est toujours en devenir, le contexte d’exposition modifiant à chaque fois le dispositif — et donc la perception de l’œuvre par le regardeur.
Plus d'info