Pierre Michelon

Pierre Michelon
Pierre Michelon

Je suis né à Nantes en 1984. Après quelques piges au sein du magazine Surf Session (Biarritz) et des éditions indépendantes autour du he’e nalu (Table Hawaïenne Magazine), j’ai repris des études dans l’École d’art de Nantes, puis de Nice.

J’y ai élargi mon travail documentaire vers l’écriture et l’usage de l’histoire, notamment l’histoire coloniale, au travers de traductions, de lectures et de performances. Cela m’a conduit à réaliser mes premiers films en Algérie (Risacca non erra, 2012) ou en Guyane française (Un petit morceau de bois, 2015).

En observateur participant, j’arpente les terrains d’une société oublieuse et tente de reconstituer un passé commun, un passé traduit et pluriel. « Faire de l’histoire » devient alors une vaste pratique : c’est le dessus-dessous des paysages, c’est l’écoute des archives, des voix polyglottes et des battements d’ailes.

Je suis actuellement doctorant en Sciences Art Création Recherche (SACRe) à Paris Sciences et Lettres Université / Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris.